• Accueil
  • > Archives pour février 2008

BARACK OBAMA, Un noir à la Maison Blanche?

Posté par climax le 28 février 2008

politicalpicturesbarackobamapresident.jpg 

Un noir à la Maison Blanche ?


ETATS-UNIS – 6 janvier 2008 – par JEAN-MICHEL AUBRIET

Son père était kényan. Sa mère, blanche et native du Kansas. Alors que s’ouvre la campagne des primaires pour la présidentielle américaine du mois de novembre, il est plus que jamais dans la course à l’investiture démocrate. Itinéraire d’un ovni de la politique.

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Bush en Afrique: Les enjeux africains

Posté par climax le 19 février 2008

Le président américain entame sa visite en Afrique officiellement placé sous le signe de la santé et du dévéloppement. l’accent est mis sur l’économie et surtout le pétrole, un engagement militaire renforcé sur le continent avec l’AFRICOM, mais aussi la competition de plus en plus ouverte avec la chine. Cette visite n’echappera pas aussi au tension politique.

Pourquoi les Etats unis s’intéressent-ils à l’ Afrique?  intérêt stratégique et économique ou simplement signe des temps. Celui d’un continent qui compte, dans tout le cas, la tourné d’un président Américain en Afrique, troisieme du genre, est un symbol fort.

A-delà des cinq pays visités ( Benin, Tanzanie, Rwanda, Ghana, Liberia) c’est vision du continentale que George Bush veut promouvoir, selon son conseiller à la sécurité nationale  Stephane Hadley,  » pour démontre l’engagement des Etats unis vis- à-vis du continent de ces pays et de l’Afrique dans son ensemble » 

Pour seduire le continent, Washigton met également en avant sa loi sur la croissance en afrique ( AGOA- African Growth and Opportunity Act) qui permet depuis 2000 au quarantaine de pays d’acceder au marché américain sans droit de douane jusqu’en 2015. Depuis 2007 plus de 90% des d’exportations d’Afrique Sub-Sharienne vers les Etats unis ont été des produits pétroliers.  » Nous espérons que grâce à cette visite nous pourrons attirer plus d’entreprises américaines pour produire et exporter librement vers les Etats unis par le biais de l’AGOA » à expliqué a l’AFP Joe Baidoo ansha ministre ghanéen du commerce extérieur.

l’intérêt des Etats unis pour l’Afrique se comprend aussi mieux quand on sait qu’en 2015, 25% de son pétrole proviendra du continent, essentiellement du golf du Guinée. Le pétrole peut aussi expliquer en partie l’insistance américaine à  » vendre  » le concept d’un commandement militaire en Afrique, AFRICOM, actuellement installé en Allemagne.

Face à l’opposition des pays africains, Washinton se veut rassurant. Fin janvier un diplomate américain, Geoffrey Martineau, declarait en substance au parlement nigerian que les Etats unis n’avaient pas du tout l’intention d’avoir de bases au Nigeria encore moins envahir le delta du niger, la région pétrolière du 8e exportateur mondiale du pétrole et 5e fournisseur de Etats unis.

Le Nigeria à néamoins refusé l’AFRICOM chez lui et ne le souhaite même pas  » en sol africain. « Il sera bien sur question de l’AFRICOM, mais il ne faut pas s’attendre à une annonce. Il y à beaucoup de travail » à déclaré Stephane Hadley mercredi.

Enfin, la chine vorace en matières premières et en pétrole et qui en quelque années s’est imposée en Afrique.

Partenaire au prédateur, elle est en tout cas un serieux rival des Etats unis et de l’Europe.  » Les pays étrangers doivent agir de façon responsable à l’heure d’investir au d’acquérire les ressources de l’Afrique », commente Stephane Hadley en réponse à une question sur le rôle croissant du géant asiatique au continent.

Cette visite de Bush vise à mettre en relief « les progés importants réalisés dans la lutte contre le sida et la malaria »

Son plan d’urgence contre le sida (PEPFAR), lancé en 2003 avec 23 milliard de dollars, a permis de soigner 1,4 millions de personnes (dont 2,7 millions d’enfants) et de tester 33 millions de sujets à risques. Revolution par rapport à sa dernière visite en 2003, où à peine 50 000 malades.

La Maison-Blanche fais valoir que son interêt pour l’Afrique procede,  » d’un imperatif moral », qui rejoints ses préoccupations sécuritaires depuis les attantats du 11 septembre 2001.  » mais les vrais enjeux de cette visite sont la quête d’energie, la lutte contre le terroisme et la concurrence avec les chinois », a estime Jennifer Cook du Centre d’études Strategiques (CSIS).

La recommendation du conseiller à la sécurité nationale, Steve Hadley, à tous les partenaires de l’Afrique de  » se conduire de manière responsable » et de chercher, au dela des  » opportunités commerciales, à acceler son dévéloppement et à sortir son population de la pauvrété », vise clairement la chine. En tenant compte de ce discours moral, la Maison-Blanche ne saurait  ignorer les crise au Darfour, au Kenya, au Tchad, en Somalie, ou on lui reproche de ne pas faire assez.

Rejetant en block cette critique, George Bush à dépeché, ce lundi son secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, à Nairobi pour appuyé la méditiation de l’ancien secretaire général de L’ONU Kofi Annan dans ce conflit et, il promet d’utiliser  » toutes les ressources diplomatiques » pour accélérer le de-ploiement d’une force d’interposition au darfour.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

Agrocarburants, un réel inv... |
Un pékin dans la ville |
Salles la Source - le lien - |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | découvrir la nouvelle
| des sujets et des opinions
| Les Productions Samuel90100